Balades : les chemins de randonnée
 

Les chemins de randonnée

(doc Association de Sauvegarde du Patrimoine Gennois)

La commune de Gennes possède 3 chemins de randonnée de longueurs différentes:

  • * un circuit balisé en bleu, de 11,5 km, dans les bois de Joreau.
  • * un circuit balisé en vert, de 2,5 km, dans les bois de Joreau
  • * un circuit balisé en jaune, de près de 23 km dont 25,5% de goudron.

photo Association du Patrimoine

Ce chemin, traverse toute la commune de Gennes et permet de découvrir une grande partie des sites remarquables. Les sites traversés sont les suivants:

LA BUTTE DE SAINT EUSEBE

Elle recèle un ensemble de souterrains-refuges appelé la cave forte et utilisé lors des invasions normandes vers l’an 1000. Sur la butte, l’église Saint Eusèbe ( VISITES), datée du XIIe siècle, où se trouve le mémorial des Cadets de Saumur tombés aux combats de juin 1940.

DOLMEN DE LA PAGERIE : Original par son portique angevin. Des fouilles, il y a un siècle environ, ont mis à jour un squelette. Servi de forge au siècle dernier.

LE VILLAGE DE BOUCHET : Riche en troglodytes.

LE VILLAGE DE SARRE : l’actuel moulin de Sarré ( VISITES), situé sur le bief, date du XVI°s. Le dernier encore en activité, il possède une roue à augets. Le lavoir restauré en 1998 sert encore à quelques habitants du village.

LE RUISSEAU D’AVORT : Long d’environ 6 km, il draine les eaux sur plus de 100 km2 ( bassin versant). Il permis jadis de faire tourner 9 moulins. Sa faune et sa flore sont riches. Classé en ZNIEFF. Des légendes attribuaient à ses eaux un pouvoir maléfique.

MOULIN DE VIRPELE ( PRIVE) : (ancien nom :moulin de Villepelée). Actuellement chenil. L'éclusage pratiqué par le propriétaire du moulin de Virepelé, au détriment des autres, donna lieu à un curieux procès en 1879.

LE MOULIN GARREAU ( PRIVE) : En ruines. Possède des fondations remarquables.

LA FORET DOMANIALE DE MILLY : Sur environ 900 hectares, la forêt est exploitée par l’ONF. Lieu de chasse où abondent chevreuils et bécasses.

MILLY

LE CHATEAU DE MILLY : 3° du nom date du XIX°s. Dans le parc, les ruines du 1° château ayant appartenu au Maréchal de France, Urbain de Maillé-Brézé, beau-frère de Richelieu.

L'EGLISE SAINT PIERRE DE MILLY : donnée à l’église de Cunault en 1130. Une crypte, dévastée à la Révolution, renfermait les cercueils en plomb des seigneurs de Milly. La veillée d’armes des Cadets de Saumur, en Juin 1940, se tint dans cette église.

LES BOIS DE JOREAU

  • Achetés par la commune de Gennes, ils renferment un bel étang (autorisé à la pêche) riche en canards de toutes races. Un parcours de santé y a été aménagé.
  • LE DOLMEN DE LA MADELEINE : Le plus grand dolmen de l'Anjou ( avec ceux de Bagneux, et de la Bajouillère). Il a perdu la dalle côté est. Il a été trouvé, sur sa face sud, de nombreuses tombes gauloises. Un four à pain y fut installé au XIXe siècle.
  • LA HARIELLE. ( PRIVE) : Manoir du Xe siècle, avec four à pain extérieur, souterrain-refuge.
  • LE MARDRON. ( PRIVE) : Manoir du XVe siècle Dans le parc, on peut voir les ruines du nymphée gallo-romain, temple dédié aux nymphes et probablement détruit au moment de la révolte des Bagaudes (IIe siècle)
  • EGLISE SAINT VETERIN : Clocher daté du XIIe siècle. Possède un pan de mur en petit appareil (de type romain). Autour de l’église a été découvert un cimetière mérovingien, avec de nombreux sarcophages.
  • LE LAVOIR DE SAINT VETERIN : Comme sur tout le ruisseau, on trouve de nombreux lavoirs en plus ou moins bon état. Du travail pour les associations de sauvegarde du patrimoine !